Chronique Derniers adieux de Lisa Gardner

  • Lisa Gardner
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Cécile Deniard
  • Coll. «Coll. « Spécial suspense »»
  • Albin Michel
  • 01/09/2011
  • 432 p., 21.50 €

Après le succès de Sauver sa peau , la nouvelle reine du suspense revient avec Derniers Adieux. Une intrigue haletante, une enquêtrice rock’n’roll et des dialogues percutants !

Atlanta. Kimberly Quincy, agent du FBI, est appelée pour écouter le témoignage de Delilah, une prostituée enceinte qui ne veut parler qu’à elle. Delilah lui demande son aide pour retrouver plusieurs prostituées disparues, dont son amie Ginny. Un certain Dinechara (anagramme d’arachnide), surnommé ainsi en raison de son culte des araignées, serait le coupable. C’est peut-être parce qu’elle est elle-même enceinte que Kimberley accepte de mener cette enquête qui, selon sa hiérarchie, n’a pas lieu d’être. Elle s’associe avec Sal, un autre agent, lui aussi impliqué dans cette affaire. En effet, on a déposé à celui-ci une enveloppe contenant les permis de conduire de ces filles. Enquêteurs et criminels paraissent liés, une machination se met en place. Qui poursuit l’autre ? Et cette voix qui nous raconte son calvaire entre deux chapitres, une voix qui semble provenir d’outre-tombe… À qui appartient-elle ? Par ailleurs, Kimberley doit livrer un combat personnel : comment élever un enfant quand on est sans cesse confrontée à l’horreur ? Derniers Adieux est un thriller psychologique qui fait la part belle à son héroïne. Les pages vous prendront au piège, telle une toile d’araignée.

MARIE-LAURE TUROCHE, Librairie Coiffard, Nantes

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@