Chronique New York, esquisses nocturnes de Molly Prentiss

Premier roman d’une jeune Américaine qui nous entraîne dans le New York des années 1980, celui de Basquiat, Haring et Warhol. Quoi ? Encore un livre sur le milieu de l’art ? Oui, mais c’est sans compter sur le talent de Molly Prentiss. Elle fait preuve d’une grande originalité aussi bien dans son histoire que dans son style narratif. Nous suivons trois personnages principaux : Raul, un peintre qui a abandonné sa sœur en Argentine pour tenter sa chance aux États-Unis, James, un critique d’art atteint de synesthésie (il perçoit les gens avec des couleurs et des formes), et Lucy, jeune fille ingénue qui rêve de tomber amoureuse d’un artiste. À travers ce triangle amoureux, Molly Prentiss peint (littéralement) le portrait d’une ville foisonnante et attractive. Elle décrit une scène comme on décrit un tableau, apportant ainsi la petite touche qui fait la différence. Face à cette ville lumière, l’Argentine, sombre, violente où les disparitions rythment le quotidien de ses habitants.

Marie-Laure Turoche Librairie Coiffard (Nantes)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@