Chronique Confessions d’une cleptomane de Florence Noiville

Florence Noiville s’est toujours intéressée aux troubles psychiques. Dans ce nouveau livre, elle choisit d’évoquer la cleptomanie à l’aide d’une héroïne assez truculente. Valentine de Lestrange est marchande d’art et épouse du ministre des finances. Dans sa famille, on est cleptomane de génération en génération et Valentine assume complètement cette « manie ». Elle trouve que ça lui donne un côté marginal et surtout, elle aime cette montée d’adrénaline au moment de franchir les portiques. Un jour, ce sera le vol de trop : elle va s’en prendre à l’un de ces proches et cet incident va faire éclater son existence en mille morceaux. Tout le contrôle qu’elle pensait avoir sur sa vie et sur son entourage va complètement lui échapper. On passe vraiment un très bon moment en compagnie de cette femme intelligente, drôle, caustique et en même temps si fragile. Le personnage est charmant, le ton est enlevé et le propos est original. Vous l’aurez compris, ce roman est extrêmement plaisant.

Marie-Laure Turoche Librairie Coiffard (Nantes)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@