Chronique Je paie de Emmanuel Adely

Dis-moi ce que tu achètes et je te dirai qui tu es. Emmanuel Adely a eu cette folle et brillante idée de consigner chaque jour, pendant dix ans, ses achats, les associant à une information relevée dans les journaux. Le résultat est très surprenant ! On ne va pas débattre sur notre société de consommation, nous en sommes tous conscients, mais cette gigantesque liste a le mérite de mesurer le fossé qui existe entre notre quotidien et le reste du monde. Ainsi, pendant que l’armée syrienne bombarde Alep, l’auteur achète des biscuits et du hareng. On ressent clairement un sentiment d’impuissance. On constate aussi avec amusement à quel point les personnalités extrêmement riches vivent en total décalage avec les « petites » gens. Un milliardaire russe s’offre la privatisation d’une plage et Rihanna reçoit des plaintes pour nuisance sonore lors de ses vacances sur son yacht. Pendant ce temps, notre héros dépense son argent en essence, courses et cigarettes. Petit ovni littéraire et véritable reflet de notre époque, Je paie amuse autant qu’il questionne.

Marie-Laure Turoche Librairie Coiffard (Nantes)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@