Chronique Le Mec de la tombe d’à côté de Katarina Mazetti

  • Katarina Mazetti
  • Traduit du suédois par Lena Grumbach et Catherine Marcus
  • Babel
  • 06/11/2013
  • 256 p., 10 €

Parce que « Babel » rime avec Noël, les romans chouchous des lecteurs se sont parés de leurs plus beaux habits de lumière. Il en est ainsi pour Le Mec de la tombe d’à côté. La nouvelle jaquette s’inspire de la fameuse nappe de nos grands-mères avec des petites vaches et des petits cœurs. Ce livre raconte l’histoire d’amour d’une bibliothécaire avec un agriculteur. Ils se rencontrent dans un cimetière alors qu’ils visitent la tombe de leurs conjoints respectifs. Tout les oppose ! Elle aime la philosophie et la musique classique ; sa seule lecture est Le Pays (l’équivalent du Chasseur français). Il la surnomme « la crevette » et ne comprend pas pourquoi tout est beige chez elle. Elle ne supporte pas les points de croix et les chiures de mouches qui envahissent sa maison, d’autant que tout est resté tel qu’à l’époque de ses parents. Ils sont maladroits, têtus et touchants. Un bijou de roman à découvrir ou à redécouvrir. Je vous invite vivement à venir passer les fêtes en compagnie de « la crevette » et de son amoureux.

Marie-Laure Turoche Librairie L’Écriture (Vaucresson)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@