Chronique & Fils de David Gilbert

  • David Gilbert
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Clément Baude
  • Actes Sud
  • 02/09/2015
  • 496 p., 23.80 €

Si vous aimez la littérature américaine, si les écrivains vous fascinent, si vous êtes en conflit avec votre père, alors ce livre est pour vous ! Et si vous avez seulement envie d’un bon roman, alors il est également pour vous.

Andrew Dyer est un célèbre écrivain qui vient de perdre son meilleur ami, Charles Topping. Bouleversé par ce décès et lui-même très âgé, il décide de faire venir ses deux fils près de lui pour tenter de se rapprocher d’eux. Il souhaite aussi qu’ils apprennent à connaître leur demi-frère. Celui qui observe et qui nous raconte cette histoire est Philip Topping, fils de feu Charles. Toute sa vie, il a nourri une espèce de fascination, mêlée d’envie et de haine, pour cette famille. Il est lui-même un personnage assez pathétique. En parallèle, nous avons la lecture (et même la réécriture) du premier roman d’Andrew Dyer intitulé Esperluette, qui a marqué plusieurs générations, tel L’Attrape-cœur de Salinger. Ce livre est inspiré de ses années dans une très chic université et de son amitié avec Charles. & Fils est un roman particulier. Ses thèmes sont bien sûr la transmission et la création, mais David Gilbert les explore sur plusieurs tableaux, n’hésitant pas à jouer avec les limites de la fiction. Écrire un roman, c’est jouir d’un espace de totale liberté et David Gilbert ne se gêne pas pour en profiter. Vous l’aurez compris, & Fils n’est pas un énième roman dans la grande tradition américaine, même si on peut y retrouver du Tesich ou du Donna Tartt ; il est beaucoup plus riche et complexe que cela. Les métaphores ne sont pas que de simples images. Au-delà de la symbolique, la relation père/fils y est très émouvante et l’amitié masculine tout simplement bouleversante. L’adolescence, grande période de trouble et de vulnérabilité, est racontée avec justesse. Alors, grand roman à l’américaine certes, mais la touche originale de David Gilbert fait que cette histoire, et surtout ses personnages, continuent de nous hanter longtemps après.

Marie-Laure Turoche Librairie Coiffard (Nantes)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@