Chronique Ce que je ne veux pas savoir de Deborah Levy

Ce que je ne veux pas savoir est le premier tome d’une vaste entreprise autobiographique que Deborah Levy nomme Living Autobiography. Dans cette première partie, nous allons suivre l’auteure dans un hôtel à Majorque. Travail d’introspection d’abord, réflexions sur son statut d’écrivain mais aussi de femme : elle convoque ses modèles comme Georges Sand qui a d’ailleurs séjourné dans la même ville avec Frédéric Chopin. Elle s’interroge notamment sur la maternité, citant Marguerite Duras, Adrienne Rich ou Julia Kristeva. On pense aussi beaucoup à Une chambre à soi de Virginia Woolf. Puis, on va quitter cette chambre pour l’Afrique du Sud où Deborah Levy a passé ses premières années. Son père, militant de l’ANC, a longtemps été emprisonné. Ils ont ensuite fui en Angleterre. Un premier tome captivant où l’auteure nous parle de l’importance de parler fort, surtout lorsqu’on possède une petite voix, surtout lorsqu’on est une femme.

Marie-Laure Turoche Librairie Coiffard (Nantes)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@