Chronique Cataract City de Craig Davidson

  • Craig Davidson
  • Traduit de l’anglais (Canada) par Jean-Luc Piningre
  • Coll. «Coll. « Terres d’Amérique »»
  • Albin Michel
  • 20/08/2014
  • 0 €

Craig Davidson est l’auteur du fameux recueil de nouvelles Un goût de rouille et d’os (Albin Muchel), adapté au cinéma par Jacques Audiard. Il signe avec Cataract City son deuxième roman.

Cataract City est le surnom que l’on donne à Niagara Falls, petite ville ouvrière près des célèbres chutes. Owen et Duncan ont grandi dans cette cité. Une expérience traumatisante dans leur enfance va sceller leur amitié à tout jamais. Bien sûr, tous les deux rêvent de quitter ce lieu, mais la vie et surtout cette ville vont les retenir. Cataract City est le véritable troisième personnage du roman : « Quelque chose ne va pas dans cette ville. Y habiter, c’est comme en être infecté. On ne sait pas à quel point on est malade. Comment savoir, puisque nous sommes victimes du même poison ? » Tout l’univers de Craig Davidson est présent dans ce livre : un univers violent et masculin. Entre combats de catch, combats de boxe et combats de chiens, on se prend des baffes ! Mais c’est avant tout le roman d’une amitié, une amitié belle et virile qui résistera aux épreuves de la vie. Pourtant, l’un est flic, l’autre fera de la prison et, bien évidemment, ils tomberont amoureux de la même femme. Ils sont chacun le miroir de l’autre. Cataract City est un roman fascinant. L’écriture de Craig Davidson est aussi violente, sensuelle et sensible que les deux personnages qu’il dépeint. De la grande littérature américaine !

Marie-Laure Turoche Librairie L’Écriture (Vaucresson)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@