Chronique Rêveurs de Alain Blottière

Après Le Tombeau de Tommy en 2009, Alain Blottière signe un très beau nouveau roman, Rêveurs, un livre intelligent tant par sa forme que par son contenu. Remarquable.

Ces rêveurs, ce sont deux adolescents. Le premier s’appelle Nathan et vit dans la banlieue aisée de Paris. Il a beaucoup d’amis, une petite copine, le smartphone et la console. Et pourtant, son plaisir, il le trouve dans le jeu du foulard. C’est son échappatoire. Dans ses rêves, il revoit sa mère décédée. L’autre garçon se prénomme Goma et vit dans les rues du Caire. Nous sommes à la veille du printemps arabe. Comme la majorité des Égyptiens, Goma espère que Moubarak abdiquera enfin. Il aimerait bien aussi pouvoir rejoindre la France. La vie est tellement plus facile là-bas. Tout les oppose. L’un s’ennuie, l’autre survit. Mais tous deux rêvent d’un autre monde : inaccessible pour l’un, possible pour l’autre. Ils sont comme deux âmes sœurs ; ils se rêvent l’un l’autre et, comme aimantés, ils finiront par se rencontrer. Ce sera d’ailleurs l’occasion d’un passage magnifique et bouleversant, une scène située comme hors du temps. À travers ces deux parcours, Alain Blottière ausculte une jeunesse qui se cherche. Il aborde avec beaucoup de pudeur des thèmes tels que l’amitié, la mort et l’homosexualité. Les personnages sont saisissants de beauté et l’écriture est sublime.

Par Marie-Laure Turoche Librairie L’Écriture (Vaucresson)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@