Chronique Et Mathilde danse de Lionel Salaün

Une jeune femme est retrouvée morte dans sa voiture. Elle s’appelle Agnès Montaud. Mais pour Blandin, flic obnubilé par son boulot, dès qu’il la voit, il pense à une autre qui partageait la même beauté. Celle dont il était amoureux dans sa jeunesse, Mathilde. Tout semble indiquer une mort naturelle. Rien à se mettre sous la dent, la voiture semble sortir du garage du concessionnaire. Blandin ne veut pas le croire, cette femme ne peut pas être morte d’un arrêt cardiaque. C’est alors un autre roman qui commence, la quête d’Agnès. Cela l’emmènera jusqu’au bout de la nuit des bars glauques où des filles se donnent en spectacle. Blandin va s’enfoncer dans les lignes grises des matins blêmes, où on laisse croire à des gamines qu’il suffit des lumières de Paris pour réussir. Encore une fois, la magie de l’écriture de Lionel Salaün, l’empathie qu’il porte à ses personnages nous entraîne dans les pas de son commissaire qui, à mon avis, pourrait bien devenir récurrent°!

 

Jean-François Delapré Librairie Saint-Christophe (Lesneven)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@