Chronique Que font les rennes après Noël ? de Olivia Rosenthal

Rien que le titre m’a donné envie d’aller plus loin. De cette interrogation enfantine vont naître d’autres préoccupations, et elles seront jubilatoires !


De sa naissance contrariée jusqu’à son accomplissement de femme, celle qui s’exprime n’aura de cesse de se comparer à l’espèce animale. Comparaison admiration, comparaison détestation, droit de l’animal, droit de la femme, tout passe dans son étrange moulinette. Dans ce récit hallucinant (halluciné ?), tout n’est qu’image et renvoie la fragilité de l’enfant à la soi-disant sauvagerie de l’animal. Taraudée d’interrogations subtiles sur son propre devenir et celui de ses semblables – frères humains ou animaux –, celle qui parle en vouvoyant son lecteur n’aura de cesse de marcher sur le fil frêle et incertain de la vie qui avance. Par petites touches et questionnements, elle nous entraîne à sourire de notre propre suffisance. Ce que nous faisons parfois subir aux animaux, nous le faisons aussi subir à l’homme et personne ne s’en émeut. Pourquoi ? Ce qui nous ramène à notre question fondamentale : que font les rennes après Noël ? La femme grandit et finit par ne plus croire au Père Noël, ni à ses subalternes. Quand le film de l’enfance s’achève, d’autres commencent. Le corps se transforme, l’homme devient loup, la femme devient panthère. Mais il faut bien avancer dans cette foutue vie !

Par Jean-François Delapré, Librairie Saint-Christophe, Lesneven


Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@