Chronique Des âmes simples de Pierre Adrian

C’est une vallée au fin fond des montagnes, dans cette vallée d’Aspe qui se mérite pour les mollets des cyclistes. C’est ainsi que Pierre Adrian l’a connue. Et c’est dans cet endroit entre la terre et le ciel qu’il a rencontré Frère Pierre, le curé du monastère, arrivé ici il y a plus de cinquante ans. Ici, il est autant question de terre que de ciel, de gens qui passent et s’arrêtent, de gens qui passent et repartent, d’un monde qui vit au son des cloches, d’une soupe partagée, d’un moment de fraternité. Il y est question de voitures asthmatiques et de vitres gelées, et de ces amitiés rares qui ne se rencontrent qu’au fond d’une vallée rude, plongée dans les brumes de l’hiver. Il y est question d’hommes et de femmes sans rivalités, animés d’un même idéal, qui pour certains se nomme foi, et pour d’autres liberté. C’est un livre sur les arpenteurs de la vie, ceux qui ouvrent les bras et les tables, les gens de bien.

Jean-François Delapré Librairie Saint-Christophe (Lesneven)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@