Chronique Juan Fortuna de Jean-Philippe Rossignol

Qui est ce Juan Fortuna qui telle une étoile fracasse ce roman ? Un homme aux multiples facettes, un homme qui n’a pas qu’un nom…

Un homme qui vibre, qui rend fou, un homme qui tel un vampire assoiffe tous ceux qui le côtoient. Il fait partie de ces êtres qui fascinent dès qu’on les voit. Dans ce Buenos Aires de la fin du xxe siècle, c’est son frère qui nous raconte Juan Fortuna, celui qui va passer dans la vie de tous ceux qui le croiseront sans jamais les laisser indifférents. Alors qu’il a disparu, c’est dans la quête de son cadet qu’il nous révèle, petit à petit, tout ce qui faisait la singularité de Juan Fortuna. C’est aussi le portrait en creux d’une Argentine à peine remise de la dictature, où derrière des façades de bistrots se cachent des mystères inavouables, où les sourires peuvent dissimuler des couteaux. Mais Juan Fortuna continue de danser, de se mettre en danger. Équilibriste sur son fil, il n’a que faire de ce que les autres pensent, car rien ni personne ne saura le rattraper. Avec Carlo et Cristina, ses deux cousins, Juan ira franchir les dernières frontières qui séparent le bien du mal et, comme toujours, Juan se fiera à sa bonne étoile. C’est de cet éloignement entre deux frères qu’est né ce livre étonnant et sauvage.

Jean-François Delapré Librairie Saint-Christophe (Lesneven)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@