Entretien Peste & Choléra de Patrick Deville

PRIX FEMINA

Si certains n’ont de cesse de rechercher leur quart d’heure de célébrité, d’autres se fichent des honneurs et de la gloire qu’ils méritaient. Il en est ainsi d’Alexandre Yersin, découvreur du bacille de la peste bubonique, que Patrick Deville sort de l’oubli dans un roman sensible et magnifique.

Alexandre Yersin est un drôle de personnage dont la vie ressemble tellement à un roman qu’il fallait un romancier aussi subtil que Patrick Deville pour en restituer toute l’intensité. Ce n’est pas seulement une vie, mais aussi la traversée d’un siècle bouleversé par deux guerres mondiales et que l’auteur décrit à travers le prisme des affrontements entre les partisans de Pasteur et ceux de Koch. Par de courts chapitres, qui sont autant de pièces du patchwork de l’existence de Yersin, Patrick Deville nous transporte dans un monde sépia, fasciné par son personnage, « premier médecin à avoir guéri un pestiféré ». Livre collage et livre hommage à la grandeur d’un homme qui n’a suivi comme règle de vie que d’aller là où il se sentait le plus utile, notamment sur ces plateaux vietnamiens où Yersin est resté un héros quand, ici, il n’est plus que l’écriture des carnets conservés à l’Institut Pasteur… et le principal personnage du dernier roman de Patrick Deville.

 

RETROUVEZ L'INTÉGRALITÉ DE CET ENTRETIEN EN PAGE 48 DU N° 155 DE VOTRE REVUE PAGE des libraires.

Par Jean-François Delapré Librairie Saint-Christophe (Lesneven) — Entretien réalisé lors de la réunion PAGE Rentrée littéraire, le 4 juin à la BnF. Propos transcrits par Patrick de Sinety.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@