Chronique Mélodie de Vienne de Ernst Lothar

  • Ernst Lothar
  • Traduit de l’allemand (Autriche) par Elisabeth Landes
  • Coll. «Coll. « Piccolo »»
  • Liana Levi
  • 02/11/2017
  • 672 p., 13 €

Isabelle Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Contemporain et proche de Zweig, Musil et Joseph Roth, Ernst Lothar fut un homme de théâtre dans la Vienne de l’entre-deux-guerres, exilé à New York en 1938. En 1944, il publie son œuvre maîtresse : Mélodie de Vienne. Dans un immeuble cossu de la fin du XIXe siècle, vit la famille Alt, dynastie de facteurs de pianos, appartenant à la grande bourgeoisie. Le mariage de Franz avec Henriette Stein bouleverse le petit monde de l’immeuble : son éducation trop libérale et ses origines juives la poursuivent. Au même moment, Vienne pleure la mort de l’archiduc Rodolphe. Les régions de l’Empire austro-hongrois réclament leur souveraineté. Néanmoins, Vienne reste le centre d’une création étourdissante avec Klimt, Schiele, Mahler… La vie s’écoule tranquillement dans l’immeuble tandis que le spectre de la guerre se précise. Franz et ses fils sont réquisitionnés. Au retour de la guerre, tout aura changé. La république est née, les mouvements ouvriers prennent d’assaut les rues, le nazisme fait son apparition.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@