Chronique La Fortune de Sila de Fabrice Humbert

ISABELLE COURIOL, Librairie de Paris, Saint-Étienne

Fabrice Humbert nous revient avec une histoire très différente de celle de L’Origine de la violence. Pas besoin d’être économiste, ce sont ces différents personnages qui vous feront découvrir les nombreux ressorts du monde de la finance.

Dans un grand restaurant, un serveur noir est agressé par un homme qui déjeune. Personne ne réagit et n’intervient. Tous les personnages de l’histoire sont là : une famille américaine à laquelle l’agresseur appartient, un couple russe, deux jeunes Français qui fêtent l’embauche de l’un d’entre eux dans une banque londonienne. Ils évoluent tous dans le monde de l’argent : l’immobilier et ses « fabuleux » subprimes pour l’Américain, le monde du pétrole pour le Russe qui a su soutenir Eltsine au bon moment. La famille russe nous permet de toucher tous les bouleversements du monde soviétique, son écroulement et la gigantesque énergie dégagée par la jeune Russie à la fin du XXe siècle, parfois en dépit de tout bon sens et sans aucune humanité. Tous ces destins vont se croiser et s’entrecroiser. F. Humbert nous emmène dans un monde où seul le pouvoir et les richesses comptent, un monde géré par l’argent, où les frontières n’existent plus, un monde qui se partage les ressources financières, où l’Afrique et le tiers-monde, symbolisés par le serveur noir, n’ont pas leur place. Autant dire que c’est un roman très actuel, puisque de coups bancaires en emprunts en cascades, il nous conduira à l’inévitable crise financière du début du XXIe siècle.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@