Chronique Cinq Femmes chinoises de Chantal Pelletier

Isabelle Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Les cinq portraits qui composent le roman de Chantal Pelletier constituent, chacun à leur manière, une incursion dans la Chine éternelle.

Étrange périple que celui où choisit de nous entraîner l’auteure de ces Cinq Femmes chinoises. Les cinq protagonistes sont liées les unes aux autres par des liens familiaux, affectifs, amoureux : elles sont mère, fille, belle-sœur, amie d’enfance ou amante. Surtout, leurs parcours réciproques sont autant d’occasions de multiplier les éclairages sur l’évolution de la condition des femmes en Chine depuis soixante ans. Parfois nées dans des bidonvilles, luttant contre les adversités de l’Histoire (famine, Révolution culturelle), les personnages de Chantal Pelletier montrent leurs dons d’adaptation aux nouvelles règles régissant le système économique chinois et leur volonté de sortir à tout prix de leur état. Bousculant les traditions et les préjugés d’une société essentiellement patriarcale, elles deviennent chefs d’entreprise, car les codes de la mode et de la beauté occidentales leur ouvrent de nouveaux domaines à exploiter. Elles mènent une voie affective, familiale, sexuelle, sociale qui n’a plus grand-chose à voir avec les canons de la culture traditionnelle chinoise. De Hong Kong à Pékin, en passant par Shanghai, ces cinq femmes ne sont plus les Baguettes Chinoises (de Xinran aux éditions Picquier) d’hier, elles sont l’avenir d’une Chine en pleine mutation.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@