Chronique L’Hiver de Solveig de Reine Andrieu

Isabelle Aurousseau-Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

En 1946, une petite fille est retrouvée. Ayant subi un traumatisme, elle est incapable de donner un nom, une adresse. Justin, le gendarme qui s’occupe d’elle, la nomme Angèle le temps qu’elle retrouve la mémoire ou qu’un proche déclare sa disparition. En 2011, Solveig, une vieille dame, ancienne libraire, vit à Toulouse et se retourne sur son passé. Dans ce roman choral, nous allons suivre la vie d'une famille installée dans un manoir de la région bordelaise. Le père, Armand Lenoir, médecin, entre dans la Résistance alors que son épouse Noémie tombe amoureuse de Günther, un jeune Allemand installé à demeure. On tente d’aider des amis juifs. Germain, en bon français, est prêt à dénoncer ses patrons. Les mois de ces années noires passent, accumulant secrets et rancœurs. Avec ce premier roman, Reine Andrieu nous entraîne dans une formidable histoire grâce à une belle reconstitution de cette France occupée où les apparences sont parfois trompeuses.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@