Chronique La vie ne danse qu’un instant de Thérésa Revay

Isabelle Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

D’origine américaine, Alice Clifford a passé son adolescence à Alexandrie dans les années 1930. Elle travaille comme correspondante de guerre pour le New York Herald Tribune. Le roman commence à Addis-Abeba. Les Italiens de Mussolini viennent d’envahir l’Abyssinie et Alice ne peut que dénoncer les nombreuses exactions commises dans le pays. Son port d’attache est néanmoins Rome. Elle a une liaison avec Umberto Ludovici, diplomate auprès de Ciano, le gendre du Duce. Elle traverse une Europe en plein bouleversement. De la Castille, où la guerre d’Espagne fait rage, à Berlin, où le nazisme s’installe, rien n’échappe à sa sagacité. Et pourtant, d’étranges tractations ont lieu au Vatican. Un journaliste allemand au passé trouble ne la laisse pas insensible et pourrait révéler ses fêlures. Les rumeurs de guerre montent et Alice découvre que la liberté a un prix. Avec La vie ne danse qu’un instant, Theresa Revay nous fait partager la vie d’une femme moderne, inoubliable, prête à tout pour son métier et rester fidèle à ses idéaux.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@