Chronique Le Journal de ma disparition de Camilla Grebe

NULL

Isabelle Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Au départ, cela ne devait être que la résolution d’un cold case mais tout va basculer. Avec ce roman, Camilla Grebe nous entraîne dans une Suède loin des photos glacées des magazines.

Malin, jeune policière, revient dans sa ville natale. Elle est entourée de policiers confirmés : un couple, Hanne et Peter, et leur collègue, Manfred. La brigade de Stockholm les envoie pour tenter de résoudre un meurtre survenu dix ans plus tôt, celui d’une fillette. C’est Malin, adolescente, qui avait fait la macabre découverte des restes de l’enfant. Ormberg est une ville économiquement sinistrée et l’une des anciennes usines abrite des demandeurs d’asile, ce qui ne plait pas forcément à certains habitants. Tout se complique quand Peter et Hanne disparaissent. Cette dernière est retrouvée, mais le carnet dans lequel elle consigne ses réflexions est perdu. Il lui permettait, avec la complicité de Peter, de cacher le début de sa maladie d’Alzheimer. Le calepin a été récupéré par Jake. Cet adolescent est fasciné par sa lecture mais ne veut pas le remettre à la police car ce serait révéler son secret. Enfin, on retrouve le corps d’une femme assassinée au même endroit que la fillette. Malin est confrontée à de multiples questions et les mystères d’hier risquent de bouleverser sa vie. Avec ce deuxième roman, Camilla Grebe a reçu le prix du Meilleur Polar suédois. À découvrir sans attendre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@