Chronique La Campagne d’Égypte de Jacques-Olivier Boudon

NULL

Isabelle Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Avec Le Plancher de Joachim (Belin), Jacques-Olivier Boudon nous avait fait découvrir la vie d’un menuisier à la fin du XIXe siècle. La Campagne d’Égypte lui permet de revenir à sa spécialité première, l’époque napoléonienne.

Qui n’a pas pensé ou déclamé, en regardant les Pyramides d’Égypte, « Du haut de ces Pyramides, quarante siècles d’Histoire vous contemplent » ? Phrase emblématique de Napoléon Bonaparte à la veille d’une des grandes batailles qui le rendit célèbre. Cette campagne dans ce pays africain était une gageure. Cherchant une colonie de substitution au Canada, l’Égypte lui parut le pays idéal, d’autant que l’orientalisme et l’égyptomanie en particulier étaient en vogue en Europe. L’Égypte affichait par ailleurs une autonomie vis-à-vis de l’Empire ottoman tandis que la France cultivait des liens privilégiés avec le Moyen-Orient. Au mois de mai 1798, une flotte de plusieurs centaines de navires transporta à travers la Méditerranée, via Malte, 40 000 soldats, auxquels s’ajoutèrent 170 savants et scientifiques. Ce fut un autre monde que découvrirent ces militaires et une autre façon de faire la guerre. Les fameux mamelouks se battirent avec ardeur et harcelèrent les « grognards », ces soldats pourtant expérimentés. La bataille des Pyramides, celle d’Aboukir résonnent dans nos mémoires, sont également synonymes de nouvelles stratégies militaires mais aussi de violences à l’encontre des civils, des femmes en particulier, de pillages. Parallèlement, savants et scientifiques multiplièrent les relevés du pays, mirent en place l’Institut d’Égypte et la découverte de la pierre de Rosette modifia à jamais le monde de l’égyptologie. Après le départ de Bonaparte en 1799, c’est le Général Kléber qui prit la direction des troupes. Après son assassinat quelques mois plus tard, le Général Menou fut nommé à la tête des armées. Celui-ci crut encore à la réussite de cette campagne mais en 1801, les Français furent jetés à la mer ! Malgré les exactions et les défaites, la légende auréolera le Général et l’Égypte restera marquée par Bonaparte.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@