Chronique Olga de Bernhard Schlink

Isabelle Aurousseau-Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Olga est née en Silésie à la fin du XIXe siècle dans une famille de travailleurs modestes. Devenue très jeune orpheline, elle est élevée par sa grand-mère en Poméranie. Là, elle devient l’amie d’enfance d’Herbert, le fils d’un riche industriel. Elle se bat pour rentrer à l’École normale et devenir institutrice. Lui ne rêve que de voyages, de grands espaces et d’aventures : Afrique du Sud, Argentine, Brésil, Sibérie… Bien qu’amoureux et même amants, les barrières sociales demeurent infranchissables. Elle enseigne dans la région de Memel et dans les années 1910, Herbert envisage une expédition en Arctique dont il ne reviendra jamais. La Première Guerre mondiale est suivie d’une deuxième et Olga suit le flot des déplacés vers l’Allemagne de l’Ouest. C’est là que le narrateur la rencontre quand elle devient la couturière de sa famille. Elle lui raconte sa vie d’enseignante et bien sûr Herbert, son grand amour et grand voyageur, mais surtout grand absent.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@