Chronique La Solitude Caravage de Yannick Haenel

Isabelle Aurousseau-Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

À l’âge de 15 ans, Yannick Haenel découvre dans un livre sur la peinture italienne le portrait d’une femme qui le fascine. Elle devient en quelque sorte son « idéal féminin ». Quelques années plus tard, il découvrira qu’elle s’appelle Judith et que dans le tableau, elle est en train de décapiter Holopherne. Bouleversé par cette découverte, il se penche sur le peintre Le Caravage. À travers ce récit, Haenel va nous emmener de l’église Saint-Louis-des-Français à la dernière exposition consacrée à ce peintre. Tout en nous racontant la vie passionnée et parfois violente de celui-ci, il décryptera pour nous dans ses toiles, les couleurs employées, les ombres, les détails, les innovations dans sa peinture mais aussi les thèmes qu’il aborde, les modèles choisis pour telle représentation, la sexualité, la spiritualité. Grâce à son écriture magistrale, Yannick Haenel nous convie à ce voyage initiatique à la découverte de cet immense artiste, qui ne peut laisser indifférent.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@