Chronique De si parfaites épouses de Lori Roy

  • Lori Roy
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Valérie Bourgeois
  • Coll. «Coll. « Grands Formats »»
  • Le Masque
  • 26/08/2015
  • 350 p., 20 €

Isabelle Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Si vous aimez les séries américaines comme Desperate Housewives ou plus lointainement Peyton Place, précipitez-vous sur ce roman.

C’est le deuxième roman paru en France de Lori Roy. Avec celui-ci, elle nous entraîne dans l’Amérique de la fin des années 1950. Nous sommes dans la banlieue de Détroit, au cœur d’un lotissement propret où vivent en majorité des descendants d’émigrés polonais. L’histoire commence dans la maison de Grace, où ont lieu les préparatifs de la prochaine vente de charité de la paroisse. La voisine de Grace, Julia, doit surveiller ses nièces, des jumelles en vacances chez elle. Le même jour disparaît une jeune femme un peu simplette, Elisabeth. Les hommes se regroupent pour la rechercher. Sa disparition a-t-elle un lien avec le meurtre d’une jeune femme noire quelques jours plus tôt ? Sur une semaine, Lori Roy nous promène dans ce quartier où les hommes travaillent dur, où les femmes sont de parfaites maîtresses de maison. Et pourtant l’inquiétude monte, car les usines ferment, des gens de couleur s’installent dans les rues adjacentes, des femmes noires aguichent les maris les soirs de paye. Que se passe-t-il vraiment ? Avec De si parfaites épouses, vous trouverez un très beau roman noir et l’excellente reconstitution de la vie dans une société sclérosée et puritaine.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@