Chronique Le Russe aime les bouleaux de Olga Grjasnowa

Isabelle Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Ce roman aborde la difficulté de se créer une patrie et des racines quand on est une immigrée. Le personnage central, Mascha, est une juive d’Azerbaïdjan. Avec sa famille, elle a fui son pays lors des exactions commises à Bakou et est partie s’installer en Allemagne. Elle est polyglotte, parle russe, étudie l’arabe à l’université et ses amis s’appellent Cem le Turc ou Samir le Libanais. Tous viennent d’ailleurs et sont sans attaches dans ce pays. Elle trouve la stabilité avec Elias, son petit ami. Ils vivent ensemble à Francfort jusqu’à l’accident fatal, survenu au cours d’un match de football, qui emporte Elias. Mascha ne peut plus vivre dans ce monde et part faire son deuil en Israël. Mais les fantômes d’hier sont encore plus présents ici qu’ailleurs. Les événements du présent la bousculent et elle recherche un endroit où se sentir vraiment chez elle. Le Russe aime les bouleaux est un roman générationnel d’une société multiculturelle. Les personnages se cherchent une identité et un monde meilleur pour construire leur avenir.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@