Chronique Les Oiseaux de passage de Emily Barnett

Marc Rauscher Librairie Majuscule-Birmann (Thonon-les-Bains)

La soirée du 13 novembre 2015 s’annonçait si douce. Juliette s’en allait à vélo rejoindre un ami lorsque, médusée à la terrasse des cafés qu’elle fréquente, elle s’aperçoit que les attentats viennent de se produire. Parmi les victimes, elle retrouve Paul, un ami de la bande qu’elle côtoyait il y a vingt ans avant son départ en pension dans leur bistrot habituel, Les Oiseaux de passage. Ne voulant pas laisser son camarade à la cheville blessée seul dans Paris, Juliette reste avec lui et tous deux évoquent leur adolescence. Dans ces flash-back s’esquisse la figure de Diane, l’âme de la bande qui s’est suicidée. Ensemble, Juliette et Paul se replongent dans les années 1990 marquées par la peur du Sida. Ils tentent de mettre enfin des mots sur les non-dits qui les empêchent de vivre sereinement. Un roman marqué par la tragédie individuelle et collective qui dresse le portrait d’une génération.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@