Chronique Colette et les siennes de Dominique Bona

Marc Rauscher Librairie Majuscule Birmann (Thonon-les-Bains)

L’universitaire et biographe Dominique Bona revient sur une période peu connue de la vie de Colette dans un essai littéraire qui se lit avec autant de plaisir qu’un roman.

Alors qu’éclate la Première Guerre mondiale, les hommes désertent Paris laissant les femmes seules. La journaliste et romancière Colette semble craindre plus que tout la solitude. C’est pourquoi elle transforme l’ancienne garçonnière de son mari Henry de Jouvenel, un chalet dont elle raffole, en un refuge pour elle et ses trois amies. Dans ce lieu, qu’elle appelle affectueusement le « phalanstère », se croisent Annie de Pène, l’amie de cœur de Colette, au parcours similaire au sien, la comédienne Marguerite Montero, dont l’écrivain Marcel Schwob fut le grand amour, et l’égérie du cinéaste Louis Feuillade, l’actrice Musidora, plus jeune que les trois autres et donc choyée comme leur enfant. Ensemble ces quatre femmes au caractère affirmé vont tout faire pour tenir le malheur à distance à grand renfort de câlins et de confidences. Elles assument pleinement toutes leurs fantaisies, refus des corsets, cheveux courts, bisexualité sans pour autant se considérer comme des militantes. Dominique Bona fait une narration du quotidien de ces quatre femmes, restées amies jusqu’à leur mort, où tout est vrai, montrant que parfois le destin sait se montrer plus romanesque que l’inventivité des écrivains.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@