Chronique L’Homme à débattre de Ilan Duran Cohen

Marc Rauscher Librairie Majuscule Birmann (Thonon-les-Bains)

Clément n’a pas honte d’être un arriviste, car cela lui a permis de s’élever au-dessus de sa condition sociale et de s’accorder des plaisirs auxquels ses parents n’auraient jamais pu prétendre. Dès l’école maternelle, il a tracé son plan de carrière, devenant l’ami inséparable de Daphné, fille du magnat local du carrelage qu’il a fini par épouser. Depuis, il a atteint sa « zone de confort », qu’il n’est pas prêt à quitter, dut-il sacrifier sa personnalité pour plaire à sa belle-famille. Malheureusement, cet équilibre est rompu par un accident de voiture qui menace de laisser sa femme enceinte handicapée. Dès lors, le jeune homme trop libre multiplie les rencontres et s’initie à des plaisirs jusque-là inédits, se posant les questions existentielles qu’il avait toujours écartées. Construit autour des points de vue alternés de Clément et de sa belle-mère Carole, pour qui il constitue autant un objet de désir que de répulsion, L’Homme à débattre oscille sans cesse entre tragédie et burlesque, sorte de Cantatrice chauve de Ionesco jouée par les Atrides.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@