Chronique Le Bûcher de Moorea de Patrice Guirao

La Polynésie est souvent synonyme de paradis avec ses lagons turquoise, ses plages et ses cocotiers. Patrice Guirao nous en donne une autre image en inventant le « polar noir azur ». Sur ces îles qu’il connaît bien, des corps mutilés se consument sur des brasiers, tandis qu’un terrible assassin de la métropole arpente l’archipel en quête de son identité, accompagné d’un rat. Les deux intrigues sont liées entre elles par un prénom. Lilith et son amie Maema, toutes deux reporters, doivent rendre compte à leur journal de l’avancée de l’enquête sur la crémation de quatre corps trouvés démembrés sur l’île de Moorea. Très vite, les deux femmes se transforment en détectives. Elles avancent dans un monde où le merveilleux se mêle à la misère. Avec elles, nous découvrons les spécificités de la Polynésie, ce qui donne une touche de légèreté à la noirceur du roman. Avec Lilith et Maema, un nouveau duo arrive dans la grande famille du polar.

Marc Rauscher Librairie Majuscule-Birmann (Thonon-les-Bains)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@