Chronique Musique absolue de Bruno Le Maire

Par Marc Rauscher Librairie Majuscule Birmann, Thonon-les-Bains

Alors qu’il roule sous une pluie battante, le narrateur de ce roman, journaliste de son état, tombe, au détour de la bande FM, sur l’interprétation d’un classique joué sous la direction d’un chef qui semble possédé par la musique. Ce chef hors du commun, c’est Carlos Kleiber, chef mythique quoique méconnu. Cet « homme-musique » fascine tant le narrateur qu’il décide d’écrire un livre sur lui. Il rencontre donc un musicien atrabilaire qui eut le privilège de jouer sous sa direction. Cette entrevue à huis clos lui permet de toucher du doigt le génie de cet homme, pour qui la musique se vit plus qu’elle ne se joue et dont l’appétit de perfection communicatif poussait les musiciens à réaliser des performances dont ils ne se savaient pas capables. Avec Musique absolue, Bruno Le Maire rend hommage à un chef génial et donne envie de découvrir les œuvres qu’il a dirigées, car si le silence qui suit Mozart est encore du Mozart, celui qui suit Musique absolue exige d’être rempli de musique.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@