Chronique La Colline à l'arbre seul de Abdelhafid Metalsi

Marc Rauscher Librairie Majuscule-Birmann (Thonon-les-Bains)

Ils s'appellent Chems, Dimitri, Francky, Gros et Karaï et ils ont une dizaine d'années. Au cœur des années 1980, ils sont issus de cette classe populaire qui tutoie la misère. Mais qu'importe, ces quatre chenapans savent cultiver un bonheur basé sur l'amitié véritable. S'ils n'ont jamais vu la mer ou les beaux quartiers, ils sont capables de se construire leur jardin d’Éden au pied de la Colline de l'arbre seul où ils improvisent des festins, s'interrogent sur les mystères de la vie (surtout depuis qu'ils ont surpris ce couple en plein ébat !). On le connaissait acteur, voilà qu'Abelhafid Metalsi se fait conteur, nous présentant une petite bande à laquelle on aurait aimé appartenir, capable de transformer (littéralement) un tas d'ordures en trésor. Au détour des pages, le lecteur se souvient avec nostalgie des séances de cinéma du dimanche et de ces après-midi où même l'ennui était agréable. Merci à «°La Grenade°» pour cette bouffée d'enfance !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@