Chronique Exit West de Mohsin Hamid

  • Mohsin Hamid
  • Traduit de l’anglais (Pakistan) par Bernard Cohen
  • Coll. «En lettres d’ancre»
  • Grasset
  • 17/01/2018
  • 206 p., 19 €
NULL

Marc Rauscher Librairie Majuscule-Birmann (Thonon-les-Bains)

Moshin Hamid, auteur de L’Intégriste malgré lui (Le Livre de Poche), revient avec Exit West et, par le biais de la fiction, aborde la question de l’immigration et des chemins de l’exil.

Imaginez un monde ressemblant au nôtre avec des crises similaires, où de mystérieuses portes noires permettraient de passer d’un espace à un autre comme par magie. Saïd et Nadia vivent dans un pays ressemblant à la Syrie où un groupuscule de « militants » s’emploie à instaurer un régime respectant la « vraie foi ». Alors que tout s’écroule autour d’eux, le couple profite de l’aubaine des portes noires pour fuir. Les voilà donc précipités d’abord dans un camp de réfugiés à Mykonos, puis dans un squat londonien menacé par des natifs anglais et enfin dans une communauté californienne. Tout au long de leurs errances les relations entre Saïd et Nadia évoluent et se transforment. S’aiment-ils vraiment ou trouvent-ils seulement auprès l’un de l’autre un réconfort à leur exil ? Usant des ressorts de la fable, Mohsin Hamid s’empare du thème des crises migratoires pour nous faire réfléchir sur l’état du monde actuel tout en proposant une problématique plus intimiste : celle des relations de couple.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@