Chronique Et Dieu se leva du pied gauche de Oren Miller

NULL

Marc Rauscher Librairie Majuscule-Birmann (Thonon-les-Bains)

1951. Alors que, sous le regard médusé de son épouse, un homme se défenestre à Paris, à Venise, sept personnes appartenant à une organisation caritative helvète meurent mystérieusement en même temps. Seule survivante de l’hécatombe, Louise Duval fait pour la police italienne une coupable idéale : des témoins l’ont vu se disputer avec les victimes avant leur mort. Arguant de son innocence, la dame contacte l’Agence Sainte-Cécile, organisme spécialisé dans la résolution de crimes étranges. L’Agence dépêche ses meilleurs enquêteurs : Evariste Fauconnier et Isabeau le Du. Ces derniers auront fort à faire pour trouver un lien entre les deux affaires, dans une enquête marquée par les spectres de la dernière guerre, à cheval entre trois pays. Vous rappelez-vous la série Chapeau melon et bottes de cuir, avec ses personnages pittoresques et ses crimes bizarres ? C’est cette ambiance au flegme british que l’on retrouve dans ce roman d’Oren Miller.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@