Chronique Coupables de Ferdinand Von Schirach

Par Marc Rauscher Librairie Majuscule-Birmann (Thonon-les-Bains)

Un an après Crimes, l’avocat berlinois Ferdinand von Schirach revient avec Coupables, nouveau recueil de quinze nouvelles inspirées des affaires qu’il eut à plaider au cours de sa carrière.

Sa longue expérience d’avocat a appris à l’auteur le pouvoir et la valeur des mots, l’impact qu’ils peuvent avoir sur un auditoire – ou sur un lecteur. Cette aptitude transparaît dans le style de Ferdinand von Schirach : ses phrases lapidaires, hypnotiques énoncent les faits tels qu’ils se sont déroulés, sans jamais céder au sensationnel. Chaque nouvelle est orchestrée comme un épisode de série policière. Le suspense et l’épaisseur psychologique des personnages, les victimes comme les coupables, composent des intrigues passionnantes peuplées de portraits tour à tour glaçants et touchants. Le rôle de l’avocat est de défendre son client, si besoin en ayant recours à des vides juridiques ou des subtilités sémantiques. L’auteur a conscience des petits arrangements auxquels son métier doit avoir recours pour parvenir à ses fins. Un métier dont il doute parfois. Au cours de quinze procès où sont évoqués des viols, des vols et des meurtres, des vies sont inévitablement brisées et l’avocat risque de perdre une part de son innocence, comme il l’évoque dans la première nouvelle du recueil. Au terme de la lecture, une interrogation philosophique : la justice est-elle toujours compatible avec la loi ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@