Chronique Une vie avec Alexandra David-Néel de Fred Campoy, Mathieu Blanchot

MARIANNE KMIECIK, Librairie Les Lisières, Roubaix

Adaptation osée et réussie de l’ouvrage de Marie-Madeleine Peyronnet, Dix ans avec Alexandra David-Néel , la BD de Fred Campoy et Mathieu Blanchot revient sur les dix années riches en émotions que M.-M. Peyronnet passa auprès de l’exploratrice dans sa maison de Digne-les-Bains.

En 1959, à Aix-en-Provence, Marie-Madeleine Peyronnet, âgée d’une petite trentaine d’années, est loin de se douter qu’elle est sur le point de faire une rencontre qui bouleversera son existence... Jeune femme désœuvrée, sans diplôme et sans emploi stable, elle postule ce jour de juin pour une place d’assistante auprès d’Alexandra David-Néel. Après un entretien expéditif, la jeune femme a à peine le temps de rentrer chez elle, que déjà on la rappelle : Mme David-Néel a besoin d’elle sur-le-champ ! Cette première journée sera à l’image de toutes les suivantes pour les dix ans à venir. Intransigeante, pressée, coléreuse, impolie, l’exploratrice a un sacré caractère qui donne bien du fil à retordre à Marie-Madeleine. Mais si la jeune femme tombe rapidement en admiration devant l’intelligence et les connaissances de l’orientaliste, elle est loin de se laisser faire et est prête à s’affirmer auprès de sa patronne. Les deux femmes partent alors pour Digne afin de rejoindre la demeure d’Alexandra David-Néel, baptisée Samten dzong, « La Forteresse de la méditation ». À l’abandon depuis quatre ans, la maison a besoin d’un grand nettoyage. Pourtant, l’exploratrice n’a que faire du confort, tout ce qui lui importe est de se mettre au travail : recherches, lectures, écriture... elle passe des heures à la rédaction de son manuscrit en cours, ne laissant que peu de répit à son assistante. « Le jour ? La nuit ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Ce ne sont que des mots » dit-elle. Mais ce sont sans aucun doute cette force de caractère et cette originalité qui ont fait d’Alexandra David-Néel cette si fameuse exploratrice, spécialiste du Tibet, première femme blanche à avoir, en 1924, marché dans Lhassa, la capitale tibétaine, alors interdite aux étrangers. Et il en fallait du courage et de l’orgueil pour se lancer sur les sentiers enneigés et escarpés des hauts plateaux tibétains. Assoiffée de connaissances, désireuse de mieux comprendre les spiritualités hindouiste et bouddhiste, elle part à la rencontre des plus grands représentants religieux et des plus illustres penseurs, rencontrant même le Dalaï-Lama, et devenant la première « dame lama » de l’Histoire. Avec beaucoup de subtilité, les deux auteurs reviennent sur le parcours de l’exploratrice tout en nous racontant les dix dernières années de sa vie. La richesse de cet ouvrage tient non seulement à l’histoire des voyages et des rencontres de l’orientaliste, mais aussi et surtout aux dessins. Qu’il s’agisse des paysages asiatiques ou de la maison de Digne et de tous les objets insolites qu’elle contient, le trait de crayon et les couleurs nous transportent dans une atmosphère extraordinaire. Accompagnée d’un cahier historique évoquant le parcours d’Alexandra David-Néel et le contexte historique de ses voyages, cette BD est un document passionnant qui ravira les lecteurs de « l’intrépide exploratrice du Pays des neiges », et qui donnera sans nul doute envie aux autres de se plonger dans la lecture des trente ouvrages qu’elle a publiés.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@