Chronique Les Enfants du silence de Ji-Young Gong

Marianne Kmiecik Librairie Les Lisières (Villeneuve-d'Ascq)

Romancière coréenne engagée, Gong Ji-Young nous avait déjà impressionnés avec Ma Très Chère Grande Sœur (Éditions Picquier, 2018), magnifique récit sur le parcours d’une jeune fille recueillie par la famille de l’auteure dans la Corée des années 1960. Dans Les Enfants du silence, l’écrivain s’attaque à un sujet qui a longtemps été tabou au pays du matin calme : les violences sexuelles sur les mineurs handicapés. Dans ce roman réaliste, Gong Ji-Young se penche sur des faits qui se sont réellement produits en 2005. Lorsqu’un nouveau professeur prend son poste dans une institution pour enfants atteints de surdité, il comprend rapidement que quelque chose cloche : de nombreux pensionnaires portent les stigmates de brutalités et deux adolescentes lui révèlent que des membres de la direction les ont violées. Récit poignant du combat mené par une association locale contre ces violences, Les Enfants du silence est un roman coup de poing incontournable.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@