Chronique Serafina et la cape noire de Robert Beatty

Marianne Kmiecik Librairie Les Lisières (Roubaix)

Impressionnant par sa taille et sa beauté, le manoir Biltmore peut aussi s’avérer bien effrayant, surtout quand des jeunes filles disparaissent dans ses sous-sols.

Serafina n’est pas une jeune fille comme les autres, c’est le moins que l’on puisse dire. Elle n’a que quatre orteils à chaque pied, elle a les cheveux de plusieurs couleurs, elle parvient à se faufiler dans les plus petits espaces et surtout, elle dort le jour et chasse les rats la nuit. Cette vie surprenante, elle la doit en partie à son père, mécanicien de la famille Vanderbilt, qui travaille dans les sous-sols. Une nuit, alors que Serafina s’adonne à son passe-temps favori, elle assiste à une scène qu’elle n’aurait pas dû voir : un homme vêtu d’une cape noir semble s’en prendre à une petite-fille et la fait disparaître. À son tour en danger, Serafina parvient à s’échapper et raconte ce qu’elle a vu à son père. Mais celui-ci ne semble pas enclin à la croire, d’autant plus qu’il lui annonce qu’il n’est pas réellement son père. Bien décidée à retrouver la petite Clara, quoi qu’il ait pu lui arriver, Serafina se lance à la recherche de l’inquiétant homme à la cape noire. Et qui sait, peut-être trouvera-t-elle un allié en la personne de Braeden Vanderbilt ! La jeune fille parviendra-t-elle à découvrir le fin mot de l’histoire ? Réussira-t-elle à lever le voile sur ses propres origines ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@