Littérature étrangère

Durian Sukegawa

L’Enfant et l’oiseau

Chronique de Marianne Kmiecik

Librairie Les Lisières (Villeneuve-d'Ascq)

Artiste touche-à-tout, Durian Sukegawa nous avait mis l’eau à la bouche avec Les Délices de Tokyo, magnifique roman sur la rencontre entre un vendeur de dorayakis et une vieille femme au passé douloureux. Il nous avait régalés avec Le Rêve de Ryôsuke en nous entraînant à la suite d’un jeune homme qui poursuit le rêve de son père. (Ces deux ouvrages sont disponibles au Livre de Poche.) Il nous revient avec L’Enfant et l’oiseau, un texte plein d’émotions sur la rencontre et l’amitié improbable entre un jeune garçon et un corbeau. Alors que l’oiseau est considéré comme nuisible au Japon, Ritsuko, mère célibataire, décide de recueillir un jeune corbeau blessé. Elle fait alors la joie de Yoichi, son fils, et tous deux décident de le soigner avant de lui rendre sa liberté. Mais c’était sans compter sur la colère du gardien de cet immeuble dans lequel les animaux sont interdits. Des drames, des mauvais choix, mais aussi de beaux moments, qui marqueront Yoichi pour le reste de sa vie.

NULL
illustration

Les autres chroniques du libraire