Chronique La Lionne de Anne-Caroline Pandolfo, Terkel Risbjerg

Marianne Kmiecik Librairie Les Lisières (Roubaix)

D’un trait fin et puissant, avec une force narrative sans faille, Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg nous entraînent sur les pas de Karen Blixen, femme étonnante et talentueuse qui paya cher son entrée en littérature... Un voyage inoubliable sur les traces d’une aventurière extraordinaire.

Si la baronne Karen Blixen, à la fin de sa vie, fut célébrée dans le monde entier comme une auteure incontournable et une grande dame des lettres, il ne faut pas oublier que sa vie fut semée d’embûches et traversée par les chagrins et les pertes. Connue pour son fameux roman La Ferme africaine (Folio), Karen Blixen fut aussi et surtout une femme passionnée et combattive, prête à défendre de tout son être ce en quoi elle croyait ! Née dans une famille de la bourgeoisie danoise à la fin du xixe siècle, rien ne prédisposait la petite « Tanne » à devenir cette aventurière assoiffée de liberté. Sans doute vit-elle à sa naissance quelques fées se pencher sur son berceau : Nietzsche qui lui procura la liberté de pensée ; Shéhérazade qui lui insuffla l’art de conter les histoires ; le Diable, bien décidé à semer des épreuves sur son chemin ; le lion, qui lui octroya de sa force et de sa bravoure ; la cigogne qui lui fit découvrir l’appel du large ; ou encore Shakespeare qui lui fit don du pouvoir de l’imagination ! Parée de ces atours, la jeune Karen se sentit vite à l’étroit dans la grande demeure familiale, se réfugiant dans les livres pour trouver des esprits à sa hauteur, trouvant dans leurs auteurs autant de professeurs, cherchant dans l’art une manière de s’évader... Mais la porte de sortie de cette vie étriquée se matérialisa sous des traits bien surprenants, ceux de Bror Blixen, jeune aristocrate sympathique, qui lui offrit de s’échapper vers l’Afrique. Le voyage migratoire commença alors pour Tanne, soulagée de se sentir enfin chez elle dans cette ferme du Kenya implantée à 200 mètres d’altitude, qui serait bientôt le théâtre de ses joies et de ses peines les plus profondes ! Car si au début du xxe siècle l’Afrique ressemble encore un peu au jardin d’Éden, de profonds bouleversements sont sur le point de se produire, forçant la jeune idéaliste à s’engager dans un combat éprouvant pour la préservation de la nature et des coutumes des peuples autochtones. Récit magnétique et poignant, La Lionne emporte le lecteur dans un univers superbe et envoûtant ! Des collines africaines aux paysages danois, en passant par l’univers sombre et tragique des pensées de Karen, les dessins subjuguent et ensorcellent ; lumineux souvent, pesants et effrayants parfois, mais toujours justes et délicats, d’une grande finesse, jouant avec les ombres et la lumière dans un travail époustouflant. La Lionne est un roman graphique bouleversant, portrait d’une femme complexe, en quête d’elle-même, aussi libre qu’un oiseau, en adoration devant le paradis perdu que l’Afrique est sur le point de devenir, et qui, sans cesse, est à la recherche d’émotions fortes, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Histoire d’amour, récit d’aventure, récit de voyage, roman initiatique, saga familiale, roman historique, ode à la nature, conte philosophique, La Lionne est avant tout une invitation à découvrir ou redécouvrir le travail exceptionnel d’une femme singulière.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@