Chronique La Poudre et la Cendre de Taylor Brown

  • Taylor Brown
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Mathilde Bach
  • Autrement
  • 08/02/2017
  • 400 p., 22 €

Marianne Kmiecik Librairie Les Lisières (Roubaix)

Alors que l’Amérique est ravagée par la guerre de Sécession, Callum et Eva tentent de trouver un endroit paisible pour construire un petit havre de paix et de bonheur.

Rescapé d’un naufrage, Callum, Irlandais de 15 ans, rejoint une bande de déserteurs qui sèment le chaos et la peur sur leur chemin. Si ces hommes violents sans foi ni loi ont pris le garçon sous leur aile, ce n’est pas par grandeur d’âme. Callum est un cavalier émérite et surtout un voleur de chevaux hors pair, un talent des plus utiles en ces temps troublés. Mais quand la petite troupe débarque dans une belle maison typique des États du Sud, l’équilibre précaire s’écroule. Pour sauver une jeune fille de la brutalité de ses compagnons, Callum est prêt à tout. Parvenant à s’enfuir, les deux jeunes gens souhaitent simplement trouver un lopin de terre, le cultiver et y vivre en paix. Mais les déserteurs se lancent à leurs trousses, engageant une course-poursuite au cœur d’une guerre des plus destructrices. Western, roman historique, histoire d’amour, La Poudre et la Cendre est tout cela à la fois, et bien plus encore ! Le souffle romanesque qui en émane transporte le lecteur, lui fait entendre le bruit des sabots et des fusils, sentir la fumée des feux de camp, lui montre les forêts, et surtout, le fait vibrer d’espoir pour deux héros ordinaires de l’Histoire.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@