Chronique La Fille du traître de Leif Davidsen

  • Leif Davidsen
  • Traduit du danois par Frédéric Fourreau
  • Coll. «NULL»
  • Gaïa
  • 02/01/2019
  • 432 p., 24 €
NULL

Marianne Kmiecik Librairie Les Lisières (Roubaix et Croix)

Laila est la « fille du traître ». Depuis toujours, elle porte ce fardeau sur ses épaules, ostracisée parce que son père a trahi son pays pour rejoindre la Russie vingt ans plus tôt, humiliée par l’abandon. Propriétaire d’un petit camping plutôt mal en point, la jeune femme vit seule au Nord de l’île de Fionie lorsqu’elle reçoit la visite de deux ex-agents du renseignement, qui semblent avoir quelque chose à lui demander. D’après une lettre, son père souhaiterait revoir sa fille et serait même prêt à révéler de lourds secrets pour parvenir à ses fins ! D’abord rétive, Laila décide finalement de se plier à leurs règles et de les aider afin de revoir son père. Mais elle n’est pas la fille d’un espion pour rien et sait aussi très bien cacher ses propres ambitions. Fourmillant de détails sur le renseignement, l’espionnage et la vie en Russie, ce roman passionnant est maîtrisé de bout en bout par un Leif Davidsen au sommet de son art !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@