Jeunesse

Carina Rozenfeld

Je peux te voir

Chronique de Marianne Kmiecik

()

Lorsqu’on le rencontre, Maxime Vidal est un adolescent de 16 ans. Trois ans plus tôt, il a été victime d’un accident de voiture, dans lequel ses parents et sa sœur ont trouvé la mort. Recueilli par le médecin qui l’a soigné à l’époque, il est comme le fils adoptif du Docteur François-Xavier Rouelle. Après l’accident, le médecin avait permis à Maxime de prendre conscience d’un étrange pouvoir que l’adolescent possédait : celui d’être capable de projeter son esprit dans des endroits éloignés, auprès de personnes loin de lui, à partir d’une photo d’un lieu ou de quelqu’un. Le médecin l’a initié, lui a permis de progresser, mais il l’a aussi coupé du monde, le transformant en espion. Jusqu’au jour où Maxime fait une découverte qui bouleverse sa façon de voir les choses ! Intelligemment construit, ce page-turner haletant, touchant à la fois au fantastique, à l’aventure et au roman d’enquête, plaira à un large panel de lecteurs et lectrices !

illustration

Les autres chroniques du libraire