Chronique Les Révoltés de l’Amistad de Marcus Rediker

  • Marcus Rediker
  • Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Aurélien Blanchard
  • Coll. «Coll. « L’univers historique »»
  • Seuil
  • 10/09/2015
  • 432 p., 24 €
NULL

Marianne Kmiecik Librairie Les Lisières (Roubaix)

Deux ans après À bord du négrier, une histoire atlantique de la traite (Seuil), Marcus Rediker revient avec Les Révoltés de l’Amistad, un ouvrage impressionnant sur ce qui fut un événement emblématique de la lutte contre l’esclavage.

Dans À bord du négrier, Marcus Rediker, brillant spécialiste de l’histoire de l’Atlantique et de la piraterie, se penchait sur ces navires de la terreur qui, pendant près de 400 ans, traversèrent l’Atlantique en transportant au total plus de 14 millions de prisonniers africains, voués à être réduits en esclavage. Après plusieurs années de recherches et la découverte de nouvelles sources, il revient avec un ouvrage passionnant sur la révolte qui eut lieu en juillet 1839, en plein milieu de l’océan. Voilà les faits : en pleine nuit, alors que le bateau faisait voile vers Cuba pour y livrer une cargaison d’esclaves, les prisonniers parvinrent à se libérer de leurs chaînes et à prendre le contrôle du bateau ; ils forcèrent ensuite un membre de l’équipage à les ramener en Sierra Leone, leur point de départ. Le marin réussit à tromper leur vigilance et les mena vers les côtes nord-américaines, où ils furent interceptés par la marine. Emprisonnés à New London, dans le Connecticut, dans l’attente de leur procès, les quarante-neuf hommes et quatre enfants rescapés de L’Amistad furent l’objet de nombreux débats, conflits et études. Leur situation déchaînait les passions ; soutenus par un brillant avocat et par un ancien président américain, ils gagnèrent finalement le droit, devant la Cour Suprême, de rentrer chez eux. Marcus Rediker nous raconte cette histoire avec talent, s’intéressant aux révoltés eux-mêmes, aux événements sur le bateau, aux difficultés qu’ils rencontrèrent sur le sol américain, ainsi qu’à leur retour au pays après plus de deux ans d’absence. Il parvient à saisir tous les enjeux de cette révolte ainsi que ses répercussions sur le combat pour l’abolition de l’esclavage. Un travail remarquable dont la lecture est à la fois instructive et bouleversante.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@