Chronique Incandescences de Ron Rash

  • Ron Rash
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Isabelle Reinharez
  • Coll. «Coll. « Cadre vert »»
  • Seuil
  • 09/04/2015
  • 208 p., 20 €

Marianne Kmiecik Librairie Les Lisières (Roubaix)

Puissance de la nature, fragilité des hommes et étrangeté des relations humaines, Ron Rash renoue avec les thèmes qui lui sont chers et font de lui un immense écrivain.

Dans Le Monde à l’endroit et Une terre d’ombre (Points), Ron Rash créait avec talent des histoires d’hommes et de femmes profondément ancrées dans leur environnement. Collines, rivières et vallons avaient leur propre rôle dans l’histoire. Cette nature est toujours bien présente au sein du nouveau livre de l’Américain. Dans Incandescences, recueil de douze superbes nouvelles, il est question de routes enneigées, de chaleur insoutenable et de forêts effrayantes. Mais Ron Rash n’est pas seulement un écrivain des grands espaces, il s’attache également à dresser le portrait de personnages en proie aux troubles de leur époque, comme la grande dépression, les ravages de la méthamphétamine, les difficultés financières, ou encore les violences de la guerre de Sécession. On côtoie des familles affamées par la sécheresse, des hommes transformés par la drogue, des honnêtes gens poussés au crime et des femmes qui se révèlent plus fortes que ce que l’on croyait... Ron Rash nous emporte avec son style si particulier, sa manière de créer un univers pour chacun de ses textes, chacun de ses personnages. On y croit, on y est. Et on n’a surtout pas envie que ça se termine !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@