Chronique Le Joueur d’échecs de David Sala

Marianne Kmiecik Librairie Les Lisières (Roubaix)

New York, 1941. Embarquant sur un paquebot à destination de Buenos Aires, le narrateur apprend que Czentovic, célèbre champion du monde d’échecs, voyage également à bord. Étonné par l’histoire peu banale du champion d’origine modeste, fin tacticien dépourvu de toute imagination, notre narrateur tente d’attirer Czentovic pour lui faire jouer une partie. Par la ruse, il réussit, mais la première partie tourne largement à l’avantage du champion. Alors que la revanche est en cours, un mystérieux voyageur apparaît soudain et permet d’obtenir une partie nulle. Intrigué, le narrateur cherche à connaître l’histoire de l’inconnu. Mais il est loin d’imaginer que celle-ci l’entraînera en Autriche, dans une geôle particulièrement sordide imaginée par les nazis. Adaptée du célèbre roman de Stefan Zweig, cette BD de David Sala est une merveille. Chaque case est une œuvre d’art. Mais attention, l’atmosphère, fascinante et troublante, pourrait bien nous mener, nous aussi, vers la folie.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@