Chronique Je suis fou de toi de Dominique Bona

Marie Hirigoyen Librairie Le Jardin des Lettres (Craponne)

Une biographie sensible du dernier amour de Paul Valéry. De nouveau, Dominique Bona nous plonge dans l’intimité d’êtres de chair et d’émotions, tirés des limbes de l’histoire.

« Quand tu n’es pas là, je suis absent […], séparé de moi, étrange, incomplet, autre. » C’est à Catherine Pozzi, avec qui il vécut une de ses grandes passions, que s’adresse ainsi Paul Valéry, le « grand brûlé de l’amour ». Son œuvre se nourrira toujours de ces embrasements. Toutefois, « allié par sa femme à la prestigieuse dynastie des Manet-Morisot, l’élite artistique », il préservera toujours son foyer, la chaleureuse maison bourgeoise où se côtoient les chefs-d’œuvre de Manet, Degas, Monet, Renoir, où Mallarmé et Gide ont eu leurs habitudes. La rencontre avec Jeanne Loviton, dite Jean Voilier*, pseudonyme sous lequel elle signera un roman, illumine les dernières années du poète. La belle est éblouie par l’amour incandescent que lui porte Valéry, « le mythe vivant, la légende nationale ». Très élégante, vêtue de Dior, c’est une amazone, une femme libre qui séduira Jean Giraudoux, Robert Denoël, Malaparte et tant d’autres, fascinés par sa beauté solaire. Dominique Bona exerce ici pleinement son art : elle nous rend sensible l’alchimie brûlante qui mène Valéry de l’émotion au texte poétique, celle qui conduit le créateur vers l’œuvre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@