Chronique Jack London de Collectif

  • Collectif
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Joseph Antoine
  • Phébus
  • 06/10/2011
  • 288 p., 39 €

Marie Hirigoyen Librairie le Jardin des Lettres, Craponne

« S’il est réellement possible de lire sur un visage humain non pas l’histoire d’un seul homme mais celle de l’humanité, c’est raconté ici ». C’est donc en pleine conscience que Jack London cherche à capter l’universel. Il a pris 12 000 clichés entre 1900 et 1916. Le reportage sur le conflit russo-japonais va le révéler comme photographe : le regard est là, ainsi que la précision technique et le talent de la composition. Et surtout le respect, la compassion pour les victimes et les exclus, la dénonciation des injustices. La fierté d’un coiffeur mandchou, d’une soldadera mexicaine, la dignité d’un Polynésien ou l’épuisement d’une famille de réfugiés coréens, tout indique la force de la rencontre. Reste à découvrir pour la première fois, habilement restaurée et servie par une qualité exceptionnelle d’impression, l’œuvre d’un grand photographe américain.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@