Chronique En eaux profondes de Elisabeth Elo

  • Elisabeth Elo
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Carla Lavaste
  • Coll. «Coll. « Belfond noir »»
  • Belfond
  • 19/02/2015
  • 420 p., 21.50 €

Marie Hirigoyen Librairie Le Jardin des Lettres (Craponne)

Au large de Boston, extérieur nuit : Pirio Kasparov, petite-fille d’immigrants sibériens, embarque sur le bateau de pêche de son ami Ned. Tandis qu’elle appâte les casiers à homards, un énorme cargo surgit devant eux, éventre la coque et les précipite par le fond, avant de disparaître aussitôt dans la brume… Ned n’échappe pas à la noyade, alors que Pirio parvient inexplicablement à survivre des heures dans l’eau glacée avant d’être sauvée par les gardes-côtes. Tenace et intrépide, volontiers sarcastique et diablement attachante, elle ne croit pas à l’accident et se lance dans une enquête à haut risque qui la conduira jusqu’au cercle polaire, chez les Inuits. Elisabeth Elo signe un étonnant premier roman hauturier, musclé et haletant, peuplé d’êtres fracassés et mystérieux qui traînent leur solitude sur les quais. Dans une froide atmosphère d’Atlantique Nord, elle dénonce le déclin de la filière de la pêche en eaux profondes et la cruauté cynique des trafiquants de cétacés. Quand le bleu marine vire au noir…

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@