Chronique La Part du fils de Jean-Luc Coatalem

Marie Hirigoyen Librairie Hirigoyen (Bayonne)

« C’est une Bretagne qui ne changera pas, un pays d’enfance. » Un silence compact pèse sur une famille, au bout du Finistère. Depuis toujours, la figure de Paol, « un homme disparu dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale », mure dans la souffrance son fils et fascine Jean-Luc Coatalem, son petit-fils. De retour dans la presqu’île de Crozon, celui qui a mis ses pas dans ceux de Gauguin et de Segalen, mène l’enquête, reconstitue un parcours de vie, retrouve les derniers témoins et remonte le temps de la mémoire : la Grande Guerre, l’Indochine, la mobilisation en 1939, la Résistance. Paol est dénoncé sous Vichy, incarcéré à Brest, envoyé dans les camps. « Brest-palimpseste m’aimante, m’échappe », la ville porte encore l’empreinte de la perte. Aiguillonné par une obsession douloureuse, Coatalem partira à la rencontre de son grand-père, à Compiègne, Saïgon, Buchenvald, Dora. Il parvient à vaincre l’oubli et signe là son livre le plus intime, le plus fervent.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@