Chronique Les Oiseaux de Paradis de Lise Benincà

IRIS NATHALIE, Librairie MOTS EN MARGE, La Garenne-Colombes

Le paradis à tire d’aile, ou comment survivre quand on est soudainement confronté à une terrible tragédie.

Un coup de fil et la vie bascule, tel est le point de départ du roman de Lise Beninca. La narratrice vit avec Samuel, grand reporter. Alors qu’elle l’attend un soir, le téléphone sonne. On lui apprend que Samuel vient d’être victime d’un accident de la route dans le taxi qui le ramenait de l’aéroport. Terrible nouvelle qui s’abat soudain sur les épaules de cette jeune femme, évidemment pas préparée à cette tragédie. Comment vivre désormais dans l’absence de l’homme disparu ? Comment ne pas penser chaque seconde à Samuel ? Comment vivre quand même ? Comment faire sans l’homme aimé ? Le lecteur est aux premières loges pour accompagner la narratrice dans son chagrin, mais aussi pour observer la manière dont elle puise la force qui lui permettra de continuer à vivre. Cette force, elle la tire à la fois du souvenir et de sa détermination à se reconstruire. Un jour finit par arriver où elle sent que son deuil est fait − cet instant survient de manière subtile, évidente, gracieuse, inattendue.


L’écriture tout en finesse de Lise Beninca transporte de la vie à la vie en passant par l’épreuve de la mort. En dépit des apparences, ce livre n’a rien de triste, il interroge la volonté de vivre malgré les épreuves, il interroge aussi la place que l’on veut bien donner au paradis, quelles que soient les difficultés que l’on traverse.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@